Photo-Web | De Grains & De Pixels | PHOTO-BLOG |

DE GRAINS & DE PIXELS

Photo-Blog : Tweetez, likez & plus si affinités

iPhoto de vacances

blogEntryTopper

Les tutoriels pour ne pas louper vos i-Photos de vacances
http://thenextweb.com/apps/2012/05/27/these-are-the-apps-that-should-be-in-your-iphoneography-camera-bag/
http://www.macworldiworld.com/special-events/iphoneography/
http://www.creativelive.com/courses/iphoneography-jack-hollingsworth

Quelques adresses où trouver l'inspiration :
http://www.flickr.com/groups/iphoneography/
http://vutheara.com/iphoneography/
http://paper.li/photojack/1318767396

De bonnes lectures pour la plage :
http://www.artofiphoneography.com/
http://www.questionsphoto.com/l-iphonographie-creativite-et-experimentations-visuelles/

A mettre dans le sac à dos avant de partir :
http://www.iphoneography.com/
http://www.iphoneographycentral.com/
http://lifeinlofi.com/

Prix objectif développement

blogEntryTopper

Source de rencontres et de richesses, territoire où se croisent hommes et réseaux, décor de promiscuité et d’anonymat, espace d’activité et d’échanges, la ville est aujourd’hui le lieu où se rassemble plus de la moitié de l’humanité. Mais de quelle ville parlons-nous ? Des mégalopoles, de plus en plus cernées de bidonvilles ? Des villes moyennes, plus discrètes, mais dont la progression de la population est la plus forte ? Quel regard portons-nous sur ces villes que nous traversons, dont nous utilisons les ressources et que nous partageons avec les autres ?

Proposez votre vision de l’homme au cœur de l’espace urbain !

Aujourd’hui plus de 50 % de la population mondiale habite dans une ville, contre seulement 30 % en 1950. Cette proportion ne cesse de croitre et à grande vitesse : près de 200 000 personnes viennent grossir chaque jour les villes. En 2050, la population urbaine représentera 70 % de la population mondiale, dont une grande majorité de pauvres. Avec des conséquences graves en termes de santé, d’éducation et d’environnement…

Ce concours photo vous offre la possibilité de donner votre vision sur l’ailleurs par rapport à l'urbanisation, en un ou plusieurs cliché(s). Pas de règle imposée sur l’interprétation du thème !

Prix, règlement et participation : www.objectif-developpement.fr

Google Art Project : 151 musées à portée de clics !

blogEntryTopper

Visiter les plus grands musées du monde. Se balader à travers les plus célèbres galeries d'art. Voir de plus près un Seurat, un Van Gogh ou bien encore un Botticelli. C'est possible, sans bouger de chez soi, en quelques clics, avec Google Art Project, qui offre la possibilité aux internautes de visiter virtuellement pas moins de 155 musées. Bienvenue dans le XXIe siècle !

En 2011, lors de son ouverture, le Google Art Project accueillait 17 musées. Un an plus tard, la collection virtuelle s'est enrichie puisque pas moins de 155 institutions culturelles à travers le monde ont dit "oui" au projet du géant du web, qui se place depuis des années sur tous les secteurs rentables, certes, mais aussi culturels comme la numérisation de livres et des œuvres qui nourrissent aujourd'hui son Art Project.

À côté de célèbres musées européens (Orsay ou Quai Branly à Paris, Uffizi Gallery à Florence...) et nord-américain (MoMa à New-York...), la nouvelle version du projet, inaugurée début avril, propose aux internautes de pousser les portes de musées situés en Inde, au Brésil...

Pas moins de 32 000 œuvres (peintures, sculptures, street art...) en haute définition sont ainsi "offertes" aux visiteurs confortablement installés... au fond de leur canapé. Pour chacune de ces œuvres est associé un petit texte explicatif, comme dans un "vrai" musée.

Certaines peintures (46) à la renommée mondiale (La Naissance de Venus de Botticelli, La Nuit Étoilée de Van Gogh, etc.) sont même proposées en très haute définition (7 milliards de pixels par image) afin de permettre à l'œil du spectateur de s'approcher, en zoomant un maximum, au plus proche des toiles de maîtres ; plus près même qu'il est possible de le faire au musée.

Grâce aux différents filtres proposés, il est possible d'effectuer une recherche en choisissant le nom d'un musée, d'un peintre et même d'une œuvre. En outre, avec la technologie Street View, développée par Google, des balades virtuelles (prises de vue à 360°Winking le long des galeries de certaines institutions sont même proposées. Et il faut bien dire que le rendu est assez bluffant.

Enfin, pour aller encore plus loin, chaque internaute peut disposer de son propre espace personnel pour y créer sa galerie et y exposer ses œuvres favorites.

Parmi les musées ayant intégré le projet "googlïen", on compte six musées français : le musée de l’Orangerie, le musée d’Orsay, celui du quai Branly, des châteaux de Fontainebleau, Versailles et Chantilly. Ceux qui ont choisi de rejoindre cette vaste galerie sur Internet estiment que c'est une opportunité indéniable pour pouvoir faire connaître leurs collections par-delà les frontières.

Le Centre Pompidou et le Louvre n'ont toujours pas rejoint ce projet totalement gratuit et, pour le moment encore, dénué de publicité - Google assure ne pas chercher à monétiser cette énième initiative. "Il n'y a pas de refus de principe, mais nous avons choisi en priorité cette année d'enrichir notre propre site Internet", a indiqué un porte-parole du Louvre à l'AFP en avril dernier.

En attendant, Louvre ou pas Louvre, Google Art Project offre à tous les internautes (familles, étudiants, profs...) l'opportunité de voyager, dans l'espace et dans le temps, à pas cher. Vous pensiez ne rien avoir à faire durant les jours fériés et autres pont de mai ? Vous vous êtes trompés... En mai, fais ce qu'il te plaît !

10 005 MERCIS !

blogEntryTopper

10 005 mercis … surtout à ceux qui ont gardé les yeux ouverts Winking

Découvrez la chaîne De Grains&De Pixels sur You Tube

Hasselblad fait sa TV


Sur l'Hasselblad tv, on trouvera un contenu vidéo très varié : des tutoriels pour apprendre à se servir des boitiers moyen format Hasselblad, pour trouver son flux de travail avec le logiciel Phocus mais aussi des vidéos sur les nouveautés Hasselblad ou encore des événements photo. On pourra également visionner des vidéos envoyées par des photographes du monde entier qui utilisent des appareils Hasselblad.

Plusieurs langues sont proposées, parmi lesquelles le français. Mais pour l'heure, la majeure partie des vidéos sont en anglais et aucun outil de navigation ne permet de trouver rapidement les tutoriels en français, noyés dans les vidéos en anglais, italien, allemand ou même en chinois. Participative et communautaire, la chaine Hasselblad tv invite également "tout le monde, des étudiants aux professionnels, qu'ils aient loué un appareil photo Hasselblad ou qu'ils en possèdent un, à envoyer leurs vidéos montrant des photos, des histoires et des évènements intéressants." indique la présentation du Suédois. Chaque vidéo est naturellement agrémentée de ses boutons "réseaux sociaux" pour partager le contenu sur Facebook, Twitter, Google +, etc.

On accède à l'Hasselblad tv sur son ordinateur, Mac comme PC, mais aussi via son iPhone ou son iPad à l'adresse : htv.hasselblad.com. Si l'envie vous en prend de raconter votre histoire commune avec votre "Blad", il suffit pour cela de cliquer sur le bouton "submit video to HTV" situé en haut de la page web.


blogEntryTopper

About you … (chut, on est entre nous)

blogEntryTopper

Et si nous faisions connaissance … avec vous !

Vous, les surfeurs-voyeurs de DG&DP, amateurs de tous genres, voire même en tous genres … Quel programme !

Attention, strip-tease !!!

Ce n'est pas encore le monde entier qui arpente mes trottoirs pixelleux … mais ça commence à y ressembler.
Beaucoup de french lovers, d'abord des french lovers (80% des visiteurs). Des touristes américains (il y a toujours et partout des touristes américains). Des russes aussi, de plus en plus (c'est à cela que l'on vous reconnait, toujours en groupe Winking. Des amis canadiens (vous êtes cool !) et tunisiens aussi (vous êtes de retour !). Australiens, Indiens … je vous attends !

Et lorsqu'il s'agit de choisir le grain à mater, plus de frontière, le langage de la photographie est universel. Rien étonnant dès lors à vous voir pousser la porte de la série "Orange Nuit" (11% des pages vues … nous sommes tous des coquins), puis lézarder dans les rues de Paris ("ailleurs-Land" et "Les couleurs de Montmartre") et enfin goûter à la saveur de notre terre originelle : l'Afrique ("Tôro si té").

Pas de visite sans guide, aussi un grand merci à ceux qui vous ont mené jusqu'à moi …
Plus que des guides d'ailleurs, des tour-opérateurs : Google ("couleur de montmartre", "duflos", "mosaïque remix) suivi de près par Facebook (je vous aime mes amis !!!) et Photoblogs.

Bon, je m'arrête là … pour l'instant … la prochaine fois, j'enlève le bas (le votre !).