Archives for 2016 | De Grains & De Pixels | PHOTO-BLOG |

DE GRAINS & DE PIXELS

Photo-Blog : Tweetez, likez & plus si affinités

LET'S SNOW

LET'S SNOW

L’hiver est une saison de contrastes que vient sublimer la neige lorsqu’elle s’installe sur les sommets de nos montagnes. Cette nature révèle alors des forces insoupçonnées, fascine par son éclatante beauté et enivre de sa magie le photographe que je suis.


iPhone 6s + Oggl app.
Numérique noir & blanc
Voyage
30 photographies
Décembre 2016
Samoëns | France


Découvrir la série
Regarder la vidéo de la série

© Texte : Nicolas Duflos
© Photo : Nicolas Duflos


NOCES CAPITALES by EMERIC FOHLEN

maries-chinois-paris-emeric-fohlen-540-1477671742-size_1000

Immortaliser son couple, en tenue de cérémonie et dans un cadre typiquement français, fait partie du circuit prisé des futurs mariés chinois. Difficile durant l'été de se balader autour des grands monuments parisiens sans tomber nez-à-nez avec un couple en pleine séance photo pré-mariage.
Ce phénomène est en passe de devenir un passage quasi-obligé de la classe moyenne chinoise. Avec l'ouverture de la Chine et le développement du tourisme culturel, les habitants de l'Empire du Milieu profitent de plus en plus de ce qu'ils surnomment « l'art de vivre à la française ». Ce voyage au cœur de la capitale du romantisme est une manière de celer leur amour mais surtout de le mettre en scène : les tirages seront exposés fièrement à tous leurs convives le soir de leur mariage en Chine.
Avant de démarrer cette série, j'avais vécu en Chine pendant un an. J'avais été marqué par l'importance que donnent les jeunes générations à la mise en scène de leur vie quotidienne. De retour à Paris, j'ai été tout aussi surpris de retrouver ce phénomène juste en bas de chez moi. Très ritualisés, les shootings de ces couples venus spécialement de Chine sont organisés par des agences spécialisées. Le temps d'un été, l'ensemble des monuments emblématiques devient le théâtre de va-et-vient incessants de ces aspirants romantiques. Apprêtés pour l'occasion, ils posent inlassablement pendant des heures. Fasciné par leur comportement imperturbable malgré le regard insistant des touristes, j'ai alors commencé à les photographier.
J'ai ainsi débuté cette série au hasard de mes ballades parisiennes. Dans la mesure où je n'avais pas systématiquement un appareil photo avec moi, le choix de l'iPhone s'est naturellement imposé, me permettant également de me fondre discrètement dans la masse. Pris au jeu par leur bonheur apparent, je les ai photographiés durant deux ans en parallèle de mes autres reportages. Je me suis concentré sur les plus belles journées afin de capturer cet amour de carte postale. Toutes les images ont ensuite été traitées avec l'application Hipstamatic au format carré : un rendu aux couleurs vives renforce le coté kitch de la scène.
http://www.emericfohlen.com

BIO EMERIC FOHLEN :

Né en France en 1985, Emeric découvre la photographie durant ses études de graphisme à Paris. Après 2 années passées en tant que directeur artistique dans une agence de publicité, il décide de se dédier pleinement à sa passion. Fasciné depuis longtemps par la Chine, il immigre alors à Pékin pour y apprendre le mandarin et c’est la bas qu’il réalise ses premiers reportages pour la presse. Il poursuit maintenant son travail depuis Paris en tant que photographe indépendant couvrant l’actualité française et internationale tout en développant des projets personnels autour des mouvements culturel et artistique. Emeric Fohlen est membre du studio Hans Lucas depuis 2016.

© EMERIC FOHLEN


Les 100 photos qui font l'Histoire


Dans cette exploration sans précédent de 100 photographies qui ont façonné l'expérience humaine, TIME va derrière chaque image spectaculaire pour révéler comment et pourquoi il a changé le cours de l'histoire.
© TIME MAGAZINE

L'Âge d'or des cinémas viennois

hervwig-jobst-cinema-kino-vienna-1980s

Bien avant l'apparition du pop-corn au wasabi, la ville de Vienne comptait de nombreux cinémas d'art et d'essai. Et bien que le nombre de cinéma viennois ait chuté de 200 à moins de 100 entre les années 1960 et 1980, ceux qui ont survécu sont suffisamment charmants pour compter double.
Pour Herwig Jobst, ancien directeur de la Bibliothèque des sciences sociales de Vienne, le cinéma viennois a d'ailleurs connu son âge d'or dans les années 1980. À cette époque, il a photographié chacun des cinémas de la ville et a publié ses archives sur son blog.
http://bibcomic.blogspot.fr

© HERWIG JOBST

THE METRO PROJECT by CHISTOPHER FORSYTH

Christopher-Forsyth-The-Metro-Project-10

Le photographe Christopher Forsyth passionné d’architecture et fasciné par le métro démarre en 2014 «The Metro Project»
Le photographe s’est rendu en
Allemagne, notamment à Berlin et à Munich, et en Suède, à Stockholm.
La série a été récompensé en 2015 du International Photographer of the Year award, dans la catégorie architecture amateur.
Il anime depuis un hastag sur Instagram nommé #themetroproject.
http://www.chrismforsyth.com


© CHRISTOPHER FORSYTH

ALLEIN UNTER MENSHEN by SEVERIN ETTLIN

severinn ettlin

"Dans cette série, j'ai probablement mis dans une petite crise de mi-vie où je regarde mon passé et je suis aux prises avec mon développement en tant que personne. Dans une première partie de ma vie, il y avait une phase dans laquelle j'eu des problèmes avec les gens et les foules. Parfois, je me tenais à un arrêt de bus et me sentais dépouillée, observeé, jugée et très mal placée.
Tout cela fait désormais partie du bonheur du passé. Ce sens des souvenirs, mais aussi mon travail en tant que professionnel de soins psychiatriques m'a inspiré pour emballer ces souvenirs dans une série de photographies.
Dans la série l'arrêt de bus a pour moi a des significations différentes. Par exemple, il y a un endroit où les gens de différents horizons se réunissent avec des attitudes différentes à la vie, sans qu'ils veulent le béton. Dans une telle situation, il est tout à fait normal que nous commençions à étudier d'autres personnes et parfois à les ranger dans des tiroirs où ils pourraient ne pas appartenir."

http://severinettlin.ch/portfolio/expose-allein-unter-menschen/

BIO SEVERIN ETTLIN :
Die Fotografie ist eine Abbildung der Realität wie der Fotograf sie sieht.Die Vorstellung, dass Realität etwas sehr subjektives ist, dient mir als Ausgangspunkt und Antrieb für mein ganzes Schaffen. Sie lässt mir die Freiheit das Werk entstehen zu lassen, wie es der Moment gerade hervorbringt.
So versuche ich immer wieder von neuem die Mysterien des Lichts, der Form und der Farbe in einen Zusammenhang zu bringen, die meine Sicht der Realität abbildet. Ich verbinde den Menschen, die Natur oder ein Bauwerk zu einer Szenerie die meiner Vorstellung von Realität oder Surrealität am nächsten kommt. Es entsteht Bild um Bild und jedes hat sein eigenes Gesicht.
Die Faszination für die Vielfalt der Möglichkeiten in konzeptioneller wie in technischer Hinsicht, ist das Fundament meines Wirkens. Ich erforsche ständig neue Methoden und Herangehensweisen, so dass ich immer wieder neue Gesichtspunkte meiner Betrachtung auf die Dinge herausschälen kann.

© SEVERIN ETTLIN
<
div class='shareaholic-canvas' data-app='share_buttons' data-app-id='25769535'>

2 GRAINS & DE NOEL : -35% sur mes livres !

XMAS BOOKS


Dernier jour pour profiter de l'offre exceptionnelle de 35% de remise sur mes livres publiés en partenariat avec BLURB avec le code : AWE35DFNU.
Et à ce prix là, la livraison est même garantie pour Noël !

Bonne lecture & Merry Christmas !






RETAIL THERAPY by BRIAN ULRICH

brian ulrich

Le photographe Brian Ulrich explore en profondeur la culture de consommation américaine.

"Le projet Copia a commencé comme une simple curiosité: Les gens ont-ils fait du shopping dans les mois qui ont suivi le 11 septembre pour suivre une directive patriotique? J'ai vite compris que le sujet que je commençais à explorer était beaucoup plus grand : historique, anthropologique, idéologique et indicatif de l'identité américaine et la psychologie. Il semblait aussi être un moment crucial avec le changement d'un siècle à l'autre où les paradigmes se déplaçaient plus vite que nous ne pouvions saisir. Tant d'idées formulées au XXe siècle - l'idéal américain, la fabrication du désir, l'insistance sur la croissance exponentielle - nous ont tous amenés à un point où la mesure de la qualité de nos vies repose sur le montant que nous dépensons et combien de temps nous avons pour le loisir. Une fois que nous avons commencé à assimiler ce bien-être avec les marchés financiers notre avenir a été joué. Le marché financier fait comme il est construit pour faire, monter et descendre, gagner et reculer, mais avec tant de notre bien-être investi dedans, nous agissons surpris quand les marées changent. Actuellement, la pensée prédominante est basée sur la mise de capital de retour sur les marchés afin qu'ils reprennent et nous ramenent à l'endroit où nous étions, comme le saut de départ d'une batterie de voiture morte. Ce que nous manquons, c'est comment il est insoutenable. Encore plus grande est l'idée que nous en tant que nation ne sommes pas composés d'entreprises, banques, centres commerciaux, marchés, maisons ou choses. Notre plus grand atout est nous-mêmes: nos vies et notre peuple. Le véritable investissement devrait être là. "
http://notifbutwhen.com/copia/retail/


BIO BRIAN ULRICH :
Brian Ulrich was born 1971 in Northport, NY. His photographs portraying contemporary consumer culture reside in major museum collections such as the Art Institute of Chicago, the Cleveland Museum of Art, the Museum of Fine Arts Houston, the Museum of Contemporary Art San Diego, and the Museum of Contemporary Photography.
Ulrich earned his MFA in photography at Columbia College Chicago and a BFA in photography at the University of Akron. An internship at the Akron Art Museum further fueled Brian’s research and knowledge of the history of the medium. He later spent considerable time working at the Howard Greenberg Gallery in NY and then the Cleveland Museum of Art, often staying after hours to sift through the vast libraries, collections and archives of photography. It is this understanding of the history of the medium that informs much of his work which today addresses issues social, political and historical.
Since finishing his graduate studies in 2004, Ulrich has had solo exhibitions at the Cleveland Museum of Art; Museum of Contemporary Art, Chicago; the Nerman Museum of Contemporary Art; the Museum of Contemporary Art, San Diego; the Rhona Hoffman Gallery, Chicago; the Julie Saul Gallery; and the Robert Koch Gallery. His work has also been included in many group exhibitions such as the Art Institute of Chicago; the Museum of Contemporary Photography; Galerie f5.6 in Munich; the Krannert Art Museum; the Cleveland Museum of Art; the Walker Art Center; and the Carnegie Museum; among others.
Copia was published in 2006 by Aperture as part of the MP3: Midwest Photographers Project. In 2007 Ulrich was named one of the years 30 Emerging Photographers by Photo District News magazine, and a critic’s pick by Richard Woodward for ARTnews magazine. In 2009 he was awarded a John Simon Guggenheim Memorial Fellowship. In 2011 Aperture in conjunction with the Cleveland Museum of Art published his first monograph, ‘Is This Place Great or What’. The Anderson Gallery at Virginia Commonwealth University published the catalog, ‘Close Out: Retail Relics and Ephemera’ in 2013. His work has been featured in the New York Times Magazine; Orion Magazine; Vice Magazine; Mother Jones magazine; the Chicago Tribune; Artforum; Harper’s; Leica World; Yvi Magazine and as a frequent contributor to the like-minded magazine Adbusters. Brian’s work has been featured alongside writings by noted academics, environmentalists and activists such as: Bill McKibben (Mother Jones, 2007), Michael Pollan (NY Times Magazine, 2007), Jeff Madrick (Le Monde, 2008), Kalle Lasn (Adbusters, 2006) and Jeffrey Kaplan (Orion Magazine, 2008).
Brian Ulrich is an Assistant Professor at the Rhode Island School of Design in the Photography department.
For print sales please contact these galleries. All prints are produced by the artist directly from his studio.
Brian is available for editorial work, commissions and lectures, please contact using the above email.


© BRIAN ULRICH | TIME MAGAZINE

L’histoire de l’appareil photo en une vidéo



Portero Delantero, motion designer, a réalisé il y a quelques mois une petite vidéo d’animation intitulée « une histoire de l’appareil photo ».
Dans cette animation d’1min32, l’artiste revient sur quelques uns des appareils photo les plus marquants de l’histoire de la photographie : Kodak Brownie, Rolleiflex, Graflex, Hasselblad 500 C/M, Kodak Instamatic, Polaroid SX-70, etc. Il manque bien sûr de nombreux modèles. La vidéo se termine, comme pour lancer le débat, sur l’iPhone 6.


http://www.porterodelantero.com/A-HISTORY-OF-THE-PHOTO-CAMERA


© PORTERO DELANTERO

SNOW WHITE by KENTA NAKAMURA

kenta nakamura

Les princesses Disney sont l'incarnation de la jeunesse, la beauté et la romance épique. Mais que se passerait-il si il n'y avait jamais eu la soi-disant fin de conte de fées?
Le photographe basé à Tokyo, Kenta Nakamura, réfléchit à cette question dans sa série photo, "SnowSilver".

«C'est basé sur une histoire de mon grand-père qui a abandonné ma famille», a déclaré Nakamura au Huffington Post. «J'ai pensé à une version différente de Blanche de neige. Et si le prince ne venait jamais chez elle? Elle aurait probablement eu une vie ordinaire comme celle de ma grand-mère. Les photos présentent la propre grand-mère de 87 ans de Nakamura, admirablement habillée en princesse. Cependant, au lieu d'être entourée d'un prince et de richesses, la vieille SnowSilver vit la vie plus tranquille d'une femme commune de 80 ans."


http://kentanakamura.com/snowsilver/


©KENTA NAKAMURA

WHAT UP NEW YORK by STEPHANE LEGRAND



"Après avoir fait un timelapse de Toronto et un de Paris, les deux villes où j'ai vécu, je sentais qu'il manquait quelque chose. Je pensais à New York. New York est l'une de mes villes préférées. C'est une source d'inspiration étonnante pour la photographie urbaine. Je n'ai pas l'intention de rester en Amérique du Nord pour toujours, et New York n'est pas si loin de Toronto, alors j'ai décidé de prendre ma chance. Je voulais faire quelque chose d'unique. Par conséquent, j'ai décidé de faire un timelapse de New York City.
Je voulais créer quelque chose de différent de ce que j'avais fait dans le passé. J'adore regarder des images de drones, et j'ai d'abord pensé à filmer avec un. Cependant, après avoir examiné la législation, j'ai réalisé que le vol d'un drone était interdit à New York. Par conséquent, la seule solution laissée était de louer un hélicoptère. De plus, j'ai dû louer une caméra 4K, car même si le 4K n'est pas la norme, mais il sera bientôt.
J'ai séjourné 7 jours dans la Big Apple. Une semaine semble comme un long moment, mais en réalité ce n'est pas assez. Les conditions parfaites pour créer un timelapse sont une journée ensoleillée avec des nuages ​​se déplaçant dans le ciel.
J'avais 2 jours qui étaient très lumineux mais sans nuages, et un autre avec un nuage blanc en désordre au-dessus de la ville. C'était très intense. Je devais me réveiller tôt le matin pour shooter le lever du soleil, marcher jusqu'à 18 miles / 30 km par jour avec 2 sacs (environ 44lb / 20kg), puis shooter le coucher du soleil. Cela en valait la peine, car la marche est la meilleure façon de trouver l'endroit idéal pour la photo.
http://www.stephanelegrand.com/a-new-york-city-timelapse/


BIO STEPHANE LEGRAND :
My name is Stéphane Legrand and I’m based in Toronto, Canada. I’m originally from Normandy, France where I started in photography using a bridge camera, which is an excellent way to discover the craft. From the scenic shores of Normandy I moved to Paris to pursue a Masters education where I had the privilege to study for two years in that beautiful city. It’s an incredible place for photography.
I moved to Toronto in January 2013 to gain international work experience and it was here that I decided to create my first timelapse. I initially only wanted to showcase my new environment in Canada to my family and friends back home, but the feedback I received from this first time lapse bolstered my confidence so I began to focus on exploring the techniques


© STEPHANE LEGRAND
of producing new timelapse footage.

LOVE OF IT by ANDREW ESIEBO

andrew esiebo

"Love of it" est une partie de mon projet d'enquêter sur les diverses manifestations de football dans notre vie quotidienne.
Au Nigéria, le beau jeu n'est pas limité au stade: des terres agricoles aux routes de la ville, des plages aux marchés, le football est partout. "Love of it" est une série en cours regardant l'appropriation du football dans des environnements non conventionnels. Cette série a également une interrogation sur la planification des espaces urbains en Afrique. Pourquoi nos villes souffrent-elles de la rareté des espaces récréatifs pour le football? Pourquoi y at-il peu d'espaces pour les piétons? Pourquoi les villes deviennent-elles rapidement une «jungle» concrète?
Ce qui précède sont les quelques-unes des nombreuses pièces de puzzles, j'espère qu'il y aura une solution.
http://www.andrewesiebo.com/best-friends-1-2

BIO ANDREW ESIEBO :
Born in Lagos, Nigeria. Andrew Esiebo started out in photography by chronicling the rapid development of urban Nigeria as well as the country's rich culture and heritage.As his work began to gain international recognition, Andrew started to explore new creative territories, integrating multimedia practice with the investigation of themes such as sexuality, gender politics, football, popular culture, migration, religion and spirituality.
His work has been exhibited at the Sao Paulo biennials in Brazil, Dakart, Dakar, Senegal, Biennale Cuvee, Linz in Austria, Photo Quai biennials, Paris in France, Guangzhou Triennial, Beijingin China, the Chobi Mela V Photo Festival in Bangladesh, Noorderlitch Photo Festival in Netherlands, Bamako African Photography Encounters Bamako in Mali and the Lagos Photo Festival , Lagos in Nigeria among others.
He is the winner of the 2011 Musee du Quai Branly Artistic creation prize.
Andrew has been awarded a number of artistic residencies  by Institut Franicais (formerly Cultures France) Visa Pour Creation, Paris,  Africa Beyond programme,Gasworks, London, Gyeonggi Creation Center, South Korea and at the Bag factory Art residency Johannesburg, South Africa.
In 2010, he was selected for the Road to twenty ten project to form an All-Africa Dream Team of 16 journalists / Photographers to provide alternative stories from the World Cup in South Africa.
His attention to social issues has seen him working for several local and international institutions including The Kings College London, University of Padova, Italy, The Photographers Gallery, London, Action Aids, WHO, UNICEF, Women for Women, MSH Nigeria and several others.
His works have been published in books, magazines and websites such as New York Times, Courrier International, Le Point, Financial Times, guardian.co.uk, Marie Claire Italia, Time Out Nigeria, Mail & Guardian online, Bloomberg, Laia Books, Geo-Lino, KIT, CNN, AL Jazeera and African style magazine Arise.
He is based in Nigeria from where he works around the world.

© ANDREW ESIEBO

A year in the light of China's night

Calendrier 2017 China of the Light

Sans titre23

2017 : A year in the light of China's night
Calendrier réalisé à partir de photographies extraites de la série “CHINA OF THE LIGHT”

Nikon D70
Numérique Couleur
Graphique 12 photographies
Mai 2008 CHINE

© www.degrainsdepixels.fr & www.redbubble.com | Photographies by N.Duflos

#calendar #2017 #artistic #asia #china #beijing #red #xian #shanghai #wallofchina #citeprohibited #bund #summerpalace #templeofheaven #pearloftheorient #tiananmensquare #gravesofming #nankin #greatpagodaoie #gulin #liriver #imperialchina #thetempleofheaven #ming #yangshuo #zhujiajiao #backriceterracesofthedragon #nuit #cabaret #discotheque #karaoke #neons #casino #night #disco #bar

2 GRAINS & ... DE NOËL !

Ne cherchez plus ! 2 Grains & 2 Pixels a rassemblé sur une liste les cadeaux dont vous rêviez : Impressions sur aluminium, sur toile, photographies encadrées, tirages d'art, poster … Mais aussi toute une variété de produits passionnés : tote bag, carnet de note, coussin, mug, horloge …

Bref, tout y est, la hotte du Père Noël est joliment garnie. Les prix sont serrés pour que vous puissiez encore dépenser vos étrennes ici où ailleurs. La qualité et le service sont assurés par des pros : les fabuleux lutins de mon partenaire Redbubble. Et bien sûr, leurs rennes sont sur-entraînés pour déposer vos cadeaux au pied du sapin avant le 24 décembre.

Ne me remerciez pas (enfin , si, un peu Winking faites plaisir autour de vous et à vous même : c'est la magie de Noël !!!



Découvrez notre boutique de Noël
Collage_Fotor_COFL





Sans titre23

CARROUSEL & Cie

Série CARROUSEL & Cie

lI existe des lieux magiques qui, sitôt l’entrée franchie, vous plongent instantanément en enfance. Au son des orgues de barbarie, les chevaux de bois galopent à vive allure. Les balles de cuir touchent leur cible et chamboulent tout. La femme à barbe fait frémir jusqu'aux enfants téméraires. Dans l’air, les effluves de gaufres et de barbapapa virevoltent et finissent de nous enivrer.

iPhone 6s + Oggl app.
Numérique couleur
Graphique
30 photographies
Mars 2016
Musée des Arts Forains | Paris | France


Découvrir la série
Regarder la vidéo de la série

© Texte : Nicolas Duflos
© Photo : Nicolas Duflos


LE TEMPS S'EST ARRETE

IMG_2714

Speed dating, Push notif, Live tweet, Flash Info, Livraison Chrono, Fast Food, Train Express ... Je cours, tu cours, nous courons : faisons une pause !

Argentique & Numérique Noir & Blanc
Reportage
20 photographies
D'Aujourd'hui & D'Autrefois
Paris - Marly - Bretagne - Concarneau - Ile de Ré - Marseille - Menton - San Remo- Amsterdam - FRANCE / ITALIE


Découvrir la série
Regarder la vidéo de la série

© Texte : Nicolas Duflos
© Photo : Nicolas Duflos


A L'OUEST !

IMG_0035

A l'ouest, et même complètement à l'ouest, là où la dureté de la pierre de taille n'a pour seul rival que la force du vent.
A l'ouest, et même complètement à l'ouest, là où les marins qui rêvaient peut-être d'eau douce défient chaque jour des récifs aiguisés comme des lames.
A l'ouest, et même complètement à l'ouest, là où la froideur des hivers qui s'éternisent fige les couleurs : ne survivent que le noir et le blanc.

A L'OUEST
Konica Hexar & Panasonic Lumix

Argentique & Numérique Noir & Blanc
Reportage
20 photographies
2006-2009
A L'OUEST... ET MÊME COMPLETEMENT A L'OUEST | FRANCE

Découvrir la série
Regarder la vidéo de la série
Acheter des tirages de la série
© Texte : Nicolas Duflos
© Photo : Nicolas Duflos

Prix Bayeux-Calvados | Coup de coeur

la-crise-des-refugies-en-images-body-image-1475631118

Edouard Elias a embarqué à bord l'Aquarius affrété par SOS Méditerranée en mars et avril 2016. Son reportage photographique en noir & blanc exposé cette année à Bayeux-Calvados, évènement photographique dédié aux correspondants de guerre, témoigne du parcours de migrants sur les routes maritimes du Canal de Sicile.
Au cours de cette période 129 126 personnes ont été sauvées et accueillies en Italie.

© Photo : Edouard Elias


Prix Bayeux-Calvados | L'édition 2016

Prix-Bayeux-2016-Affiche-2

Première ville libérée de France, la Ville de Bayeux a lancé en 1994, dans le cadre du cinquantième anniversaire du Débarquement en Normandie, cet événement international annuel. Depuis 23 ans, le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre rassemble des journalistes internationaux pour échanger avec le public, raconter les histoires humaines et expliquer les zones de tensions.

L'édition 2016 a lieu du 3 au 9 octobre 2016. “Loin de chercher à choquer, les images présentées dans les expositions donnent à voir mais également à réfléchir : conséquences du conflit syrien, crise des réfugiés, mouvements de population, criminalité qui, notamment au Mexique, revêt les aspects de conflits armés. […] Les Rencontres du Prix Bayeux-Calvados […] donneront le temps de la réflexion au milieu d’une actualité trop souvent soumise à la dictature de l’instantané.”

Grande figure du journalisme, écrivain, ancien reporter de guerre, Jean-Claude Guillebaud sera le président du jury de cette 23e édition.
Une semaine de rendez-vous sur l’actualité internationale : soirées débats, projections, expositions inédites, salon du livre, forum-médias . Le Prix Bayeux-Calvados, c’est aussi une semaine de rencontres, d’échanges entre le public et les grands reporters. Des moments uniques autour de l’actualité internationale qui constituent la force des rencontres du Prix Bayeux- Calvados.


Découvrir le programme de l'édition 2016


Cuba : viva la evoluçion ?

cuban-evolution-joakim-eskildsen-13

Après un demi-siècle d'isolement du monde occidental, les Cubains se rendent compte que le changement apporte à la fois l'espoir et l'anxiété.

Pour "TIME",
Joakim Eskildsen a voyagé à Cuba pendant dix jours : projets de logements urbains à La Havane, plantations de tabac, marchands de fruits en bordure de route, travailleurs migrants, stations balnéaires… Son reportage capture toute les interrogations des cubains sur leur pays en grande mutation.

"Je suis immédiatement tombé dans la crainte de la complexité de ce pays», dit Eskildsen. "Plus vous apprendrez au sujet de la situation et la façon dont les gens vivent, plus il devient difficile de comprendre. Il s'agissait d'apprendre à voir le monde sous un angle cubain qui a est resté pour moi surprenant et inspirant. "
© Photo : Joakim Eskilden


ARRETE TON CIRQUE

arrete-ton-cirque-007c-cover

Approchez Mesdames et Messieurs, approchez !
Petits et Grands redeviennent des enfants une fois entrés sous le grand chapiteau : des numéros exceptionnels, la ménagerie au grand complet, Monsieur Loyal et quelques poussières d'étoiles.
Lorsque la caravane passe, avec ses totems, ses affiches, la morosité trépasse.


ARRETE TON CIRQUE
Phone 5 - Hipstamatic app.
Numérique Couleur
Graphique
10 photographies
Décembre 2012
Cirque Pinder - Vincennes - FRANCE


Découvrir la série
Acheter des photo-goodies
Regarder la vidéo de la série

© Texte : Nicolas Duflos
© Photo : Nicolas Duflos


Arrête ton cirque | Les Goodies



Approchez Mesdames & Messieurs, approchez !
Les PHOTO-GOODIES sont arrivés !

Venez dompter des animaux en tous genres : TOTE BAG, CARNET, BADGE, HOUSSE LAPTOP, … et comme il se doit dans une ménagerie, un TAPIS … DE SOURIS
smiley_wink

Tous les numéros (exceptionnels bien sûr !) sont réalisés à partir de photographies extraites de la mini série "
ARRETE TON CIRQUE" et commercialisés par ZAZZLE.





ARRETE TON CIRQUE !
iPhone 5 - Hipstamatic app.
Numérique Couleur
Graphique
10 photographies
Décembre 2012
Cirque Pinder - Vincennes - FRANCE


SOFORT, l'instantané by LEICA

leica-sofort_orange_front-on-970-80

La commercialisation en novembre prochain de "SOFORT", 1er appareil instantané made by Leica, confirme une tendance initiée plus tôt par :

- Polaroïd bien sûr avec les fameux appareils de la série
Snap (130€ pour la dernière version qui combine appareil photo 10M pixels et imprimante ZInk intégrée 7x5cm + papier Polaroid ZINK - 6€ les 10 feuilles)
snaptop-copy
- Fujifilm avec le mythique Instax Mini 8 (75€ + papier Instax Mini - 13€ les 10 feuilles)
40595-instax-mini-8-rouge-face-off_copie
- Lomography avec le prometteur Automat (180€ + papier Instax Mini - 13€ les 10 feuilles) actuellement en levée de fonds sur Kickstarter (déjà 750 000 $ levés au 25/09/16).
news_36382_0

Alors, faut-il tout remiser au placard et céder à la tentation "Un Leica et rien d'autre" ?

NON car le SOFORT viendra compléter sans surclasser des références déjà bien installées :
- utilisant d'ailleurs le papier Instax de Fuji
- arborant un design très proche de celui du Neo Instax de Fuji
- dissimulant une fabrication made in China et partageant sans doute la même usine que l'Instax de Fuji (la fiche technique du Sofort étant ligne par ligne identique à celle de l'Instax
smiley_wink
- seul le prix semble donc à ce stade nettement supérieur (279€ pour Leica, 180€ pour Polaroid, 75€ pour Fuji)

PEUT-ÊTRE
- un papier instantané made in Leica est annoncé, il pourrait "offrir" de bonnes surprises ?

OUI
- c'est un Leica
smiley_wink

MON CHOIX
- je ne dérogerai pas de ma fidélité à Polaroïd (3 imprimantes ZINK; camera CUBE; appareil instantané SOCIALMATIC) car si certains ont été décevants (problème de batterie sur 2 modèles SOCIALMATIC), les autres m'ont offert un rapport qualité/prix/plaisir inégalé (mention spéciale pour la camera CUBE qui performe comme une Go-Pro avec un prix 3x inférieur et la dernière version de l'imprimante nomade ZINK que j'utilise pour mes carnets de voyage). La dernière version du modèle SNAP qui combine appareil photo instantané et imprimante (vous pourrez ainsi imprimer également les photos prises sur votre smartphone -iphone compris- en liaison bluetooth) à 180€ est selon moi le meilleur choix.

© Texte : Nicolas Duflos

GRAND TRAIN

Grand Train | COVER

Les petits garçons devenus grands ne jouent plus (aussi souvent) au petits trains mais ils continuent de les regarder avec émerveillement et emportent un souvenir (photographique).

GRAND TRAIN
iPhone 6s + Prisma app.
Numérique couleur
Graphique
10 photographies
Juillet 2016
Grand Train |18ème arrondissement |Paris| France


Découvrir la série
Regarder la vidéo de la série
© Texte : Nicolas Duflos
© Photo : Nicolas Duflos

VEGETAL vs MINERAL


VEGETAL vs MINERAL | COVER
L’un exerce parfois son influence prédominante sur l’autre. Omniprésent, omnipotent, il semble sorti vainqueur d’un combat invisible et sans merci. En d’autres lieux, d’autres circonstances, tous deux s’entrelacent, s’entrechoquent dans un assaut où l’avenir de l’un semble lié au déclin de l’autre. VEGETAL & MINERAL s’ignorent, se méprisent ou se mélangent au point de ne plus pouvoir regarder l’un sans penser à l’autre.

VEGETAL vs MINERAL
Panasonic Lumix GX8 + Lumix 14-140
Numérique couleur + noir&blanc
Graphique
30 photographies
Août 2016
Menton | Largentière | Ardèche | France


Découvrir la série
Regarder la vidéo de la série
Acheter des tirages de la série
© Texte : Nicolas Duflos
© Photo : Nicolas Duflos

Le plastique c'est fanstastique !

Richard_John_Seymour-Yiwu_44

Passionnante plongée (photographique) à Yiwu dans la province de Zhejiang, temple (chinois) de la production de masse de jouets en plastiques et fleurs synthétiques. La sur-abondance ainsi visible en dit peut-être aussi un peu plus sur le monde dans lequel nous vivons …

Richard John Seymour a été sélectionné par "Tate collective" comme l'un des 10 talents émergents de moins de 26 au Royaume-Uni.

"
Thousands of stalls like this exhibit multiple and slight variations on a particular item. Each individual seller occupies a space consumed by the very items that make them their living. They sell orders by the thousand to be exported across complex logistics networks, disseminated to a world of dispersed consumers.

This collection represents about 10% of this series, and less than 0.1% of Yiwu's stalls. These images become analogous to the relentless production of the consumer items themselves, and extend the idea of the 'photo project' beyond a collection of individual images and into a conceptual artwork in it's entirety, raising questions about the nature of value, economies of scale, and human labour.

This project was in collaboration with The Unknown Fields Division, a nomadic design studio, run by Kate Davies and Liam Young, that ventures out on expeditions to the ends of the earth to explore peripheral landscapes, industrial ecologies and precarious wilderness. These distant landscapes – the iconic and the ignored, the excavated, irradiated and the pristine – are embedded in global systems that connect them in surprising and complicated ways to our everyday lives.
"

© Photo : Richard John Seymour | Yiwu Commodity City

Découvrir le travail photographique de Richard John Seymour

La terre des paysans

par353678-2

La nouvelle exposition de Raymond Depardon, «La terre des paysans», ouvre au Centre Culturel Juliobona, Lillebonne (France), le 14 Septembre pour se finir le lundi 10 Décembre 2016.

L'attachement de Raymond Depardon à la ferme de ses parents et son sentiment de les avoir abandonné est implicite dans ses premiers travaux en tant que photographe et cinéaste voyageant à travers le monde.

Avec la publication de "La Ferme du Garet" en 1995, il explore enfin ses racines et origines, et se sent assez libre pour envisager un projet de film sur la vie rurale dans les montagnes françaises sur une période de dix ans.

Cela a ensuite donné naissance à la trilogie "Profils Paysans" : "L'Approche" en 2000, "Le Quotidien" en 2005 et "La Vie Moderne" en 2008.


Raymond Depardon | Marcel Privat - "Le Villaret" | France. 2007
© Raymond Depardon | Magnum photos
En savoir + sur l'expo

Polaroïd fait sa rentrée

Polaroïd University

A coup sûr la photo de classe sera réussie puisque les élèves sont des photographes et le Professeur principal n'est rien de moins que M.Polaroid !

25 cours pas moins, en ligne bien sûr, sont dès aujourd'hui dispensés à la "Polaroid University". Frais de scolarité réduits : 9,95€ Winking Et n'oubliez pas votre smartphone pour les révisions !

HUMANITES

IMG_2672

Parce que la conquête du bonheur exige toujours un combat : de boue, les damnés de la terre, de boue les forçats de la faim, pour vaincre la misère et l'ombre, rendez-vous à la Fête de l'Huma.

HUMANITES
Nikon D70
Numérique Couleur
Reportage
35 photographies
Sept. 2002 - Sept. 2004
Fête de l’Humanité - La Courneuve - FRANCE


Découvrir la série
Regarder la vidéo de la série
Acheter des tirages de la série
© Texte : Hélène Duflos
© Photo : Nicolas Duflos

iPhoto de vacances

blogEntryTopper

Les tutoriels pour ne pas louper vos i-Photos de vacances
http://thenextweb.com/apps/2012/05/27/these-are-the-apps-that-should-be-in-your-iphoneography-camera-bag/
http://www.macworldiworld.com/special-events/iphoneography/
http://www.creativelive.com/courses/iphoneography-jack-hollingsworth

Quelques adresses où trouver l'inspiration :
http://www.flickr.com/groups/iphoneography/
http://vutheara.com/iphoneography/
http://paper.li/photojack/1318767396

De bonnes lectures pour la plage :
http://www.artofiphoneography.com/
http://www.questionsphoto.com/l-iphonographie-creativite-et-experimentations-visuelles/

A mettre dans le sac à dos avant de partir :
http://www.iphoneography.com/
http://www.iphoneographycentral.com/
http://lifeinlofi.com/